Aller en haut ->

3 questions à Chrystelle Gaujard

Rencontre • 16 juillet 2020

3 questions à Chrystelle Gaujard, chef de projet du CLIIC by Yncréa Nouvelle-Aquitaine

Pourquoi Yncréa Hauts-de-France a-t-elle choisi Bordeaux et inCité pour développer son projet ?

L’association de loi 1901 à but non lucratif Yncréa Hauts de France est une école d’ingénieurs depuis 1885, reconnue d’utilité publique et labellisée EESPIG depuis 2015.

Le cœur de notre activité se décline à travers trois métiers  : la recherche, la formation et le conseil aux entreprises. L’école délivre 3 diplômes (HEI, ISA, ISEN) et propose ainsi plus de 40 domaines de professionnalisation. D’ailleurs, dès le mois de septembre, nous ouvrirons à Bègles deux formations post-bac (Adimaker et une classe préparatoire internationale), puis en septembre 2021, un nouveau cycle d’ingénieur généraliste dans les sciences du numérique en apprentissage, en attendant la livraison de notre futur Campus à Euratlantique d’ici 2023.

Jusque-là implantée dans les Hauts de France, à Châteauroux et au Maroc, Yncréa Hauts-de-Francea souhaité dépasser ses frontières territoriales historiques et venir enrichir le rang des campus bordelais et la recherche qui y est développée.

L’attractivité économique de Bordeaux n’y était pas non plus pour rien. Pour notre équipe lilloise, s’installer à Bordeaux représente l’eldorado ! Plus sérieusement, notre implantation ici est vraiment stratégique.

Comment votre projet d’installation dans le local du 21 rue du Loup a-t-il pu voir le jour ?

L’idée de « Créer avec le Laboratoire d’Ingénierie et d’Innovation pour le Commerce »,  le Cliic, a émergé sous l’impulsion de la Région Nouvelle Aquitaine et de Bordeaux Métropole. Il nous fallait trouver un lieu. Grâce à l’aide de la Métropole, nous avons pu rencontrer inCité qui nous a proposé le local de la rue du Loup.

Cet espace de 220 m², situé à 50 m de la plus grande rue commerçante d’Europe, nous a semblé idéal pour monter notre projet dédié à la rencontre entre commerçants, habitants du quartier, clients, enseignants, étudiants, chercheurs et entreprises.
inCité a réalisé d’importants travaux de réhabilitation puis nous a remis les clés du local en février dernier pour un bail civil de 10 ans. Nous avons pris le relais et géré tout l’aménagement intérieur (électricité, mobilier et décoration).

inCité n’a pas été qu’un simple bailleur commercial. Son rôle a été bien plus transversal, tout au long de la mise en œuvre de notre projet de laboratoire vivant. Dès notre rencontre, nous avons pu échanger sur la programmation des travaux pour qu’ils soient en bonne adéquation avec les usages que nous envisagions et vice versa. En ce sens, l’expertise technique d’inCité et son suivi nous ont permis d’optimiser véritablement le lieu qui avait certes du potentiel mais nécessitait d’être entièrement repensé ! Dans un autre registre, inCité nous a également accompagné et présenté à un certain nombre d’acteurs du territoire avec lequel nous allons tisser des partenariats à commencer par l’association La Ronde des quartiers.

Quel est le projet qu’Yncréa Nouvelle-Aquitaine va développer pour les commerces de l’hyper-centre ?

Le Cliic est une interface entre le monde du commerce et celui des technologies visant à apporter des solutions aux problématiques technologiques des commerçants en nous appuyant sur nos trois métiers : formation-recherche-relation entreprise. Concrètement, les commerçants du centre-ville pourront tester dans leur point de vente ou dans le démonstrateur des solutions technologiques susceptibles de les aider à améliorer leur quotidien.

Les entreprises, et notamment celles du numérique pourront faire émerger des concepts, faire tester leurs prototypes à leurs futurs clients…
Nous accueillerons des étudiants qui se formeront en travaillant sur des projets réels d’ingénierie issus des problématiques rencontrées par les commerçants… Nos enseignants et chercheurs pourront s’appuyer sur un équipement technologique totalement adaptable : automate programmable-son, lumière, image ; vitrine connectée, technologie sans fil, capteurs … à faire tester par nos partenaires locaux.

Enfin, les habitants et les riverains pourront exprimer leurs regards sur le commerce, tester des produits, être formés à l’utilisation d’internet pour effectuer leurs achats, s’informer en tant que consommateur, etc.

Les collectivités et entités du territoire pourront réunir l’ensemble des acteurs du commerce pour réfléchir à son passé, son présent et son futur.
Je crois que le Cliic sera un lieu unique à Bordeaux, où le mot co-construction prendra tout son sens !

Toute l’équipe d’Yncréa Nouvelle-Aquitaine a hâte de vous recevoir. À vos marques, prêts, Cliic !

©Pascal Calmettes

A+ Taille du texte
Partager